Chez soi dans un nichoir

3

Les serpents ont souvent une mauvaise réputation à cause de leurs caractéristiques mystérieuses, rampantes (et parfois même étouffantes !), mais ils se sont glissés dans nos cœurs ici au centre Éco Héros. Regardez Floyd, notre python royal en résidence, qui habite heureusement chez nous depuis 2009 ! Floyd passe ses journées sur des rochers chauds en savourant des souris délicieuses. Dans son temps libre, il visite des écoles à travers le Canada avec l’équipe Éco Héros. Peut-être que certains d’entre vous ont eu le plaisir de le rencontrer !

L'animal-ambassadeur des Éco Héros, Floyd, le python royal
L’animal-ambassadeur des Éco Héros, Floyd, le python royal
Une couleuvre obscure se love au soleil ! © J. Gregory / Parcs Canada
Une couleuvre obscure se love au soleil © J. Gregory / Parcs Canada

Floyd a une belle vie, mais la vie n’est pas si facile pour les serpents dans la nature. La couleuvre obscure, par exemple, est un des plus gros serpents au Canada, mais ce n’est pas que sa taille qui est énorme – ce serpent écailleux fait face à d’énormes dangers qui menacent sa survie. Avec ses populations menacées en Ontario, le nombre de ces serpents est en déclin. La cause : la perte de leur habitat.

La couleuvre obscure vit dans plusieurs habitats différents pendant sa vie, mais elle passe le plus gros de son temps dans les forêts et dans les champs ouverts. Elles cherchent des nichoirs dans des souches d’arbre, dans des rondins creux et dans des piles de feuilles où elles seront au chaud et protégées de leurs prédateurs. Malheureusement, ces endroits deviennent de plus en plus difficiles à trouver puisque les forêts et les champs partout sont convertis en champs agricoles et en d’autres développements (tels que des bâtiments, des routes et de grandes fermes). Lorsque les serpents doivent faire leurs nids dans d’autres endroits, ils sont moins bien protégés et leurs œufs peuvent être mangés par des animaux comme des ratons laveurs et des mouffettes, qui les considèrent comme des mets savoureux. Les femelles ne pondent pas leurs œufs avant l’âge de 7 à 9 ans, et après elles pondent des œufs seulement tous les 2 à 3 ans. Ceci signifie que la population de ces serpents ne s’accroît pas très vite – et le rétablissement d’une population peut prendre longtemps.

Heureusement pour la couleuvre obscure, Parcs Canada a passé à l’action pour les aider ! Sachant que les populations de serpents ont diminué dans l’est de l’Ontario dû au déclin d’habitats convenables, l’équipe de Parcs Canada a commencé un programme de sites de nichoirs artificiels dans le parc national des Mille-Îles. Ils ont développé des nichoirs « résistants aux prédateurs » remplis de feuilles et de copeaux de bois que les serpents semblent apprécier pour pondre leurs œufs, ce qui donne aux couleuvres obscures une place sécuritaire pour avoir leurs bébés. Cette année, Parcs Canada a aussi placé des caméras à un de ces sites de nichoirs pour surveiller la population de serpents (et pour voir les preuves des prédateurs !). Jusqu’à présent, tout va bien –le programme a déjà vu son premier groupe de 9 bébés serpents !

Un nichoir artificiel  est conçu pour être camouflé dans son environnement tout en protégeant les serpents femelles de prédateurs pendant qu'elles pondent leurs œufs. © J. Gregory / Parcs Canada
Un nichoir artificiel est conçu pour être camouflé dans son environnement tout en protégeant les serpents femelles de prédateurs pendant qu’elles pondent leurs œufs. © J. Gregory / Parcs Canada

Apprenez ce que fait Parcs Canada pour aider à protéger la couleuvre obscure, et aidez des animaux partout en commençant votre propre campagne « Restaurer la nature » !

3 COMMENTS

Comments are closed.